Tristesse (02-12-2008)

 

Il y a un proverbe chinois qui dit :

"Vous ne pouvez pas empêcher les oiseaux de la tristesse de voler au-dessus de vos têtes, mais vous pouvez les empêcher de faire leurs nids dans vos cheveux"

Il y a des jours comme aujourd'hui où je ne peux les empêcher de faire leurs nids.

Où le spleen ne fait plus qu'un avec moi.

Où même le soleil ne parvient pas à me réchauffer, me rassurer, m'émerveiller.

Où je pense si fort à vous, si chers, qui m'avez été enlevés trop tôt, que ce chagrin me fait si mal. Cette douleur si intense qu'elle me tiraille tellement que j'ai envie de crier, de hurler cette souffrance, cette absence.

Mais pourquoi crier, hurler ?

Pour qui ?

Je ne trouve la paix qu'en allant me blottir au plus profond de mon âme.

Puis ...

Le sourire de mes fils me parvient si intensément qu'il se calque sur mes lèvres.

Et je sais que l'ici et maintenant est un cadeau que je peux savourer pleinement et n'ai pas le droit de bafouer car moi j'ai la chance .....

de vivre.



26/12/2009
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Arts & Design pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 16 autres membres